Dimanche, février 24 2019

AGRICULTURE : SALON OU MUSÉE ?

C’est toujours avec un certain sentiment d’émerveillement mêlé de nostalgie que les citadins rejoignent la campagne, tantôt parce qu’ils y partent en vacances et en admirent les paysages, tantôt pour qu’ils en consomment les produits de plus en plus « bio », de plus en plus « nature », allant jusqu’à se mobiliser pour que ça dure encore. Le motif « campagne » a ainsi rejoint l’amour et la défense du patrimoine dans le cœur des français, quelque part entre une émission de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 et une autre de Stéphane Bern célébrant les vieilles pierres.

Lire la suite...

Lundi, février 18 2019

L’INSULTE

Soudain, nous avons vu le visage de la haine. On a raison de dire qu’une image vaut mille mots en termes de communication. Celles que nous ont livrées les télévisions le samedi 16 février sont des plus terribles. Un visage déformé par la colère, défiguré par la haine comme dans ces plans de cinéma d’Eisenstein est soudain apparu sur les écrans. Le visage blême d’un homme avec une petite barbe rousse taillée à la façon des islamistes Salafistes, en plein cadre, vociférant des insultes à l’endroit d’un autre, plus âgé, déjà voûté sous l’insulte, avec ce retrait du corps qui attend les coups, ce regard incrédule derrière des lunettes et ce sourire figé devant l’incroyable qu’on sait cependant possible. Telle était la scène, terriblement connotée, car vue tant de fois au cinéma, comme dans les images de guerre en Europe. Elle opposait cette fois, un « gilet jaune ! » au philosophe Alain Finkelkraut devenu la bête noire d’une opinion publique chauffée à blanc par la haine de tout ce qui n’est pas conforme à ce qu’elle pense être ses intérêts immédiats. L’insulteur participait à l’un de ces défilés de Gilets jaunes qui n’en finissent pas de défiler sans autre but désormais que d’occuper l’espace public et d’en perturber l’ordonnancement. Me revient alors ce passage écrit par Jean Clair à propos de l’humilité et de l’humiliation dans un beau livre consacré à Dachau : « rappeler que l’homme est humble, c’est rappeler qu’il est né de l’humus. Humilier autrui, c’est en revanche non seulement le ramener à l’humus, le réduire à l’humilité de la poussière, des feuilles, du fumier c’est le traiter plus bas que terre, l’enfoncer dans cette couche primitive où le sol est pourriture et décomposition et dont la vie l’a dégagé. C’est réduire l’être humain à ce qui n’est pas de l’ordre du vivant mais de l’inerte et de l’inanimé, le dépouiller de sa forme et sa contenance, c’est le mortifier pour lui faire sentir les affres de la mort alors qu’il est encore en vie. Ainsi dit-on d’un visage sous le coup d’une insulte, qu’il « se décompose » comme les feuilles sous l’humidité, de la paille, du fumier, une sorte d’inhumation lente à petit feu. On dit d’un homme insulté qu’il « perd sa contenance ». Il se tenait là, devant vous, entier, intègre, assuré de l’unité de son être entre le tout et les parties, de la cohérence entre son allure générale et ses traits particuliers. Sous le coup de l’insulte, le délicat et subtil édifice du visage vacille se disloque. » Plus tard, on apprendra que l’insulteur est « un père de famille de 36 ans ». Soudain, par la force d’une désignation politiquement correcte, voici l’insulteur devenu plus humain, presque inoffensif. Son avocat dira qu’il n’est pas antisémite, seulement un peu salafiste. Mais qui doute un instant qu’une arme dans la main de cet homme en eut pu en faire un meurtrier ? On pense alors à ce que dit longuement Levinas du visage, mais à ceci en particulier : « le meurtre seul prétend à la négation totale du visage. Autrui est le seul être que je puisse vouloir tuer ». Il est des moments ainsi où nous avons le sentiment de marcher au bord des gouffres.

Samedi, février 9 2019

AVEZ-VOUS ENTENDU PARLER DE CULTURE ?

Vous avez entendu le mot de culture vous? Non je vous assure, je n’ai rien entendu de semblable! On parle de tout sauf de culture, ou alors on en parle sans savoir qu’on en parle. Je ne vous suis pas.

Lire la suite...

Lundi, janvier 28 2019

NETFLIX , UNE MENACE POUR LE CINÉMA FRANÇAIS.

Voulez-vous savoir comment le loup est entré dans la bergerie du cinéma français et s ‘apprête a manger les brebis ? Voici l’histoire : il y a bientôt un siècle, le cinéma, cette « invention française » due aux Frères Lumière avait donné naissance, par pur hasard il faut le dire, à un art forain qui allait devenir une industrie selon les mots de Malraux. Celle-ci serait assez vite contrôlée par les grands studios Américains surtout après la deuxième guerre mondiale, où contre la remise de dettes de guerre, la France avait abandonné à l’Amérique l’exclusivité de son exploitation cinéma cinématographique sur le sol national (accords Blum/Byrnes de 1946)

Lire la suite...

Dimanche, janvier 20 2019

DU PACTE SOCIAL

Avant que de décider des formes du contrat social qui va lier ensemble les membres d’une société donnée dit Rousseau, il faut qu’il y ait entre ceux-ci une adhésion consentie qu’il appelle, un pacte social. Or un pacte est une forme d’association volontaire où « chacun s’unissant à tous, n’obéisse pourtant qu’à lui-même et reste aussi libre qu’auparavant ». Il s’agit en somme de se reconnaître comme formant un tout avec un sentiment d’appartenance à un corps politique soucieux du bien public. On voit par là que cet acte par lequel « un peuple est un peuple » doit précéder tout contrat de société qui le fédère et le lie par des lois, des obligations et des devoirs. C’est là le fondement de nos démocraties dans lesquelles le peuple est souverain.

Lire la suite...

Samedi, janvier 12 2019

HALLUCINATIONS

Docteur, je vois du jaune partout, le jour, la nuit dans mon sommeil, dans la rue, à la télévision, partout, j’ai l’impression d’avoir des hallucinations. Bienveillant, le médecin m’écoute : décrivez-moi plus précisément vos symptômes.

Lire la suite...

Samedi, décembre 29 2018

LES INTERMITTENTS DE LA COLÈRE

Parfaite illustration de « la société du spectacle », le livre prémonitoire de Guy Debord paru à la veille de 1968, la manifestation des gilets jaunes est aussi la première qui fasse spectacle à la fois dans la rue et sur les écrans, en temps réel et simultané, en se sachant spectaculaire, et en y contribuant avec beaucoup d’inventivité. À commencer par ce symbole qui est aussi un costume de rue, sinon de théâtre, dont chacun a souligné qu’il permettait de passer de l’invisibilité à la visibilité, routière d’abord, sociale ensuite, théâtrale enfin : le gilet jaune.

Lire la suite...

Samedi, décembre 15 2018

ORDALIE

« L'ordalie, ou « jugement de Dieu », est une forme de procès à caractère religieux qui consiste à soumettre un suspect à une épreuve, celle du feu le plus souvent, douloureuse voire potentiellement mortelle, dont l'issue, théoriquement déterminée par une divinité, permet de conclure à la culpabilité ou à l’innocence de l’accusé». Voilà ce qu’en dit le dictionnaire. Or les dieux de nos temps démocratiques sont descendus de leur Olympe et foulent le pavé des rues en gilets jaunes. Ils ont néanmoins un accusé en ligne de mire : leur Président.

Lire la suite...

Samedi, décembre 1 2018

LA SAGA DU RETOUR : IMPRESSIONS D’AFRIQUE

Le président de la République déclara à Ouagadougou en 2017 vouloir que « d’ici 5 ans les conditions soient réunies pour la restitution temporaire ou définitive du patrimoine africain en Afrique ». Un rapport commandité à deux personnalités française et sénégalaise vient de tomber ces jours-ci et il donne une forme à ce désir qui devra passer par une modification du code du patrimoine car ces biens muséaux sont en France encore inaliénables.un_chef_d_oeuvre_de_musee.jpg

Lire la suite...

Vendredi, novembre 30 2018

SUR LE MOMENT

CRITIQUE La couverture d’un livre, et sa "quatrième", que l’on omet trop souvent d’examiner, sont ici très éclairantes. L’une et l’autre posent le nom de l’auteur : Marc Bélit, acteur culturel majeur du pays de Navarre ou d’Aquitaine, comme l’on voudra, et sans doute connu au-delà. Créer dans ce fond de royaume une Scène nationale : Le Parvis, où se déroulèrent des spectacles magnifiques, puis diriger cette même Scène pendant plus de trente ans, fut un projet et aussitôt un acte, une réalité titanesque, dont Le spectacle au cœur, déroule les étapes étonnantes.

Lire la suite...

Mardi, novembre 20 2018

ET LA CULTURE DANS TOUT ÇA ?

Rien de tel que de répondre à une question qu’on ne vous a pas posée pour être libre de son propos. On se souvient peut-être que Jacques Chancel dans sa célèbre émission « Radioscopie » posait à un moment ou à un autre cette question à ses invités : « et Dieu dans tout ça ? », une question devenue ritournelle au point qu’on a envie de chanter sur le même air : « Et la culture dans tout ça ? » Dans tout ça, quoi ? Eh bien dans cet « autre monde qui vient » dont de savants auteurs médiatiques nous entretiennent à longueur d’articles.

Lire la suite...

Samedi, octobre 20 2018

ADJUGÉ, VENDU !

Ceux qui n’ont jamais entendu parler de l’artiste Anglais « Bansky », un artiste de rue, (on dit aujourd’hui de « Street Art » c’est plus branché !) celui qui couvre les murs de pochoirs éphémères ou pas, doivent savoir que c’est un authentique artiste. On ne mesure sans doute pas encore l’énormité de l’incident qu’il a provoqué en faisant en sorte qu’un de ses tableaux « Girl with Balloon » (jeune fille au ballon) ,vendu aux enchères à Londres dans la prestigieuse maison « Sotheby’s » pour plus d’un million de livres, (1,2 m d’’€ ) s’autodétruise sous les yeux d’un public d’acheteurs médusés.

Lire la suite...

Vendredi, octobre 5 2018

YOUROP ! YOUROP !

La semaine dernière eut lieu à Paris la première compétition de golf du monde : la Rydercup, compétition d’origine américaine qui ne s’était disputée que deux fois sur le continent européen en 42 éditions. C’est dire combien dans le cercle des amateurs de ce sport cet événement considérable était attendu, car s’il rassemblait près de 300 000 personnes en 3 jours, il était vu par un milliard de téléspectateurs dans le monde, ce qui en fait un événement aussi important que la coupe du monde de football. Et ceci, bien que la France ne soit pas dans ce domaine le pays qui compte le plus grand nombre de pratiquants, ni n’elle ait pu y inscrire un seul de ses joueurs dans l’équipe des douze européens qui affronta l’équipe américaine. Il est vrai que l’ensemble de ces joueurs réunit les 18 premiers mondiaux de la discipline et que le plus connu d’entre eux, Tiger Woods ne pointe qu’au-delà de la vingtième place. C’est dire si le niveau en est relevé.rydercup_2018.jpg

Lire la suite...

Lundi, septembre 24 2018

LA CULTURE EST DANS LE SAC

Qu’y a-t-il de commun à première vue entre un sac Leclerc à 1€ qui sert à faire ses courses et un sac Vuitton à 3000€ qui sert au même usage, à la différence près qu’on trouvera dans l’un, des Yogourts, des conserves ou de la salade et dans l’autre, plutôt des parfums, des clés, un smartphone ou un nécessaire à maquillage. Oui, quoi de commun ?

Lire la suite...

Mardi, septembre 11 2018

SUR LE MOMENT

EN_LIBRAIRIE_LE_15_SEPTEMBRE__1_.png

Lire la suite...

Samedi, septembre 8 2018

QUELLE HISTOIRE !

L’aurez-vous remarqué ? Au fond nous n’aimons rien tant que l’on nous raconte des histoires. Et ce depuis l’enfance. Que ce soit des histoires politiques ou des histoires à dormir debout, qu’importe. Nous sommes bon public. Je me demandais l’autre jour pourquoi l’excitation s’empare du peuple à intervalles réguliers à l’occasion des élections politiques. Il me semble que la réponse en est que ce sont ceux qui racontent le mieux les histoires (et même parfois l’Histoire) qui nous donnent à croire à quelque chose, un conte que nous attendons depuis tout petits lorsque nos parents cherchaient à nous endormir: Comment être heureux dans un monde parfait.

Lire la suite...

Samedi, septembre 1 2018

UNE RENTRÉE RÉUSSIE

À quoi reconnaître une rentrée réussie ? Au fait qu’elle démarre par un scandale ou un appel à l’indignation publique. La méthode en est connue : un journal ou un média (au choix « le Canard » ou « médiapart ») lance une alerte, immédiatement reprise par les réseaux sociaux, elle rebondit dans des journaux nationaux, dans les « Universités d’été » des partis, sorte de chaudrons politico-médiatiques, finit par atterrir à l’Assemblée nationale et le tour est joué, on ne parle plus que de cela pendant quelques semaines et quelquefois davantage.

Lire la suite...

Samedi, juillet 28 2018

CARNAVAL ESTIVAL

En cette fin de Juillet où le tour de France va atteindre les Champs Élysées et signer la grande trêve estivale, l’affaire du fameux Benalla continue de défrayer la chronique. Benalla Alexandre, lampiste à l’Élysée, occupe les média et la classe politique depuis plus de quinze jours déjà.

Lire la suite...

Samedi, juin 30 2018

CATALOGUE DES DÉSIRS

Saluons pour une fois, sans réserves, le geste de la ministre de la culture qui propose de sortir des « réserves » de quelques uns de nos grands musées, les trésors qui y dorment depuis des lustres. Oh, certes tous ne sont pas oubliés, quelques-uns ont droit à la lumière des expositions mais le plus souvent, passés aux chapitres des catalogues (la plupart du temps forts bien faits), ils retournent dormir dans les réserves qui sont aux musées ce que sont les icebergs à la glace : un quart exposé au regard, le reste enfoui dans les profondeurs.

Lire la suite...

Samedi, juin 23 2018

PAS DE LOTO POUR LOTI !

L’information vous aura peut-être échappé, mais à peine apprenait-on qu’un loto destiné à soutenir des bâtiments du patrimoine dignes d’intérêt et menaçant ruine que nous apprenions que l’un d’entre eux, la célèbre demeure baroque de l’écrivain Pierre Loti à Rochefort qui allait être choisie pour le lancement de l’opération par le président de la République, se trouvait au centre d’une polémique.

Lire la suite...

- page 1 de 13