Lundi, septembre 24 2018

LA CULTURE EST DANS LE SAC

Qu’y a-t-il de commun à première vue entre un sac Leclerc à 1€ qui sert à faire ses courses et un sac Vuitton à 3000€ qui sert au même usage, à la différence près qu’on trouvera dans l’un, des Yogourts, des conserves ou de la salade et dans l’autre, plutôt des parfums, des clés, un smartphone ou un nécessaire à maquillage. Oui, quoi de commun ?

Lire la suite...

Mardi, septembre 11 2018

SUR LE MOMENT

EN_LIBRAIRIE_LE_15_SEPTEMBRE__1_.png

Lire la suite...

Samedi, septembre 8 2018

QUELLE HISTOIRE !

L’aurez-vous remarqué ? Au fond nous n’aimons rien tant que l’on nous raconte des histoires. Et ce depuis l’enfance. Que ce soit des histoires politiques ou des histoires à dormir debout, qu’importe. Nous sommes bon public. Je me demandais l’autre jour pourquoi l’excitation s’empare du peuple à intervalles réguliers à l’occasion des élections politiques. Il me semble que la réponse en est que ce sont ceux qui racontent le mieux les histoires (et même parfois l’Histoire) qui nous donnent à croire à quelque chose, un conte que nous attendons depuis tout petits lorsque nos parents cherchaient à nous endormir: Comment être heureux dans un monde parfait.

Lire la suite...

Samedi, septembre 1 2018

UNE RENTRÉE RÉUSSIE

À quoi reconnaître une rentrée réussie ? Au fait qu’elle démarre par un scandale ou un appel à l’indignation publique. La méthode en est connue : un journal ou un média (au choix « le Canard » ou « médiapart ») lance une alerte, immédiatement reprise par les réseaux sociaux, elle rebondit dans des journaux nationaux, dans les « Universités d’été » des partis, sorte de chaudrons politico-médiatiques, finit par atterrir à l’Assemblée nationale et le tour est joué, on ne parle plus que de cela pendant quelques semaines et quelquefois davantage.

Lire la suite...

Samedi, juillet 28 2018

CARNAVAL ESTIVAL

En cette fin de Juillet où le tour de France va atteindre les Champs Élysées et signer la grande trêve estivale, l’affaire du fameux Benalla continue de défrayer la chronique. Benalla Alexandre, lampiste à l’Élysée qui s’appellerait en fait Benallia Labcine ce qui ne changerait rien, sauf le fait qu’il pourrait être victime d’une jalousie malsaine, occupe les média et la classe politique depuis plus de quinze jours déjà.

Lire la suite...

Samedi, juin 30 2018

CATALOGUE DES DÉSIRS

Saluons pour une fois, sans réserves, le geste de la ministre de la culture qui propose de sortir des « réserves » de quelques uns de nos grands musées, les trésors qui y dorment depuis des lustres. Oh, certes tous ne sont pas oubliés, quelques-uns ont droit à la lumière des expositions mais le plus souvent, passés aux chapitres des catalogues (la plupart du temps forts bien faits), ils retournent dormir dans les réserves qui sont aux musées ce que sont les icebergs à la glace : un quart exposé au regard, le reste enfoui dans les profondeurs.

Lire la suite...

Samedi, juin 23 2018

PAS DE LOTO POUR LOTI !

L’information vous aura peut-être échappé, mais à peine apprenait-on qu’un loto destiné à soutenir des bâtiments du patrimoine dignes d’intérêt et menaçant ruine que nous apprenions que l’un d’entre eux, la célèbre demeure baroque de l’écrivain Pierre Loti à Rochefort qui allait être choisie pour le lancement de l’opération par le président de la République, se trouvait au centre d’une polémique.

Lire la suite...

Lundi, juin 4 2018

LOTO DU PATRIMOINE

A nouveau la France s’émeut à l’évocation de son patrimoine en péril. Vieux réflexe profondément ancré dans sa mémoire qui dure depuis le temps des révolutions, époque où celles-ci faillirent l’en priver. On se souviendra l’effet que dans la fureur iconoclaste de la révolution française « les vandales » c’est ainsi que les nomma l’abbé Grégoire qui sauva les monuments royaux et religieux de leur destruction, faillirent priver le pays de ses plus beaux fleurons architecturaux.

Lire la suite...

Samedi, mai 19 2018

POST BREXIT ROMANCE

Ils ne voulaient pas d’étrangers immigrés, de travailleurs polonais ou de levantins en fuite. Ils voulaient garder leur île dans ses traditions, préserver leur tropisme américain et le monde comme jardin de la Reine, en un mot, ils voulaient retrouver le souvenir de la gloire Victorienne qui hante la mémoire de tout Anglais qui se respecte. « Le God Save the Queen » chanté d’un bout à l’autre du Commonwealth et l’allégeance des peuples à la couronne britannique, voilà qui soude et qui oblige. Ils voulaient donc sortir de la contrainte européenne, d’une Europe dont tous les traits, les qualités et les défauts aboutissaient peu ou prou à un partage sinon un abandon de souveraineté. Ils ont fini par dire non et « bye-bye l’Europe ». Mais passée l’euphorie du premier moment vient l’heure des comptes, et pour une nation mercantile et qui sait compter, l’heure de vérité.

Lire la suite...

Samedi, mai 5 2018

COUR DE RÉCRÉATION

C’est un peu irrévérencieux pour un Président et des élus dont il s’agit dans le cas précis, mais l’atmosphère de cour de récréation qui règne ces jours-ci dans le microcosme politique autorise la comparaison. Des garnements aux prises avec leur égo, leur fort caractère et leurs disputes récurrentes, sur fond d’antagonisme politique, ça donne ceci : « et que je vais fouiller dans tes comptes de campagne, et que je vais te faire « ta fête » et que nous allons rejouer la grève des cours, et que je te cite Victor Hugo pour montrer que moi aussi j’ai des lettres » !

Lire la suite...

Samedi, avril 21 2018

UN HOMME, UNE FEMME

Un homme, Une femme », nous avons tous en mémoire, (enfin, ceux qui se souviennent que ce film avait obtenu la palme d’or au festival de Cannes en 1966) le film du jeune Claude Lelouch qui racontait une histoire d’amour et de cinéma, et avec quel brio : « Un homme, Une femme » : Jean-louis Trintignant, Anouk Aimée, et une voiture de course, la mythique Ford Mustang décapotable d’un pilote de rallye qui traversait la France pour retrouver la femme « aimée ». C’était le temps où l’amour c’était cela, simplement cela. Le film racontait les choses de la vie comme obstacle surmonté et les retrouvailles d’un homme et d’une femme qui s’aimaient. Nous, on aimait le cinéma pour des histoires aussi simples que ça. cannes-2018-affiche-2-b8becc-0_1x.jpeg

Lire la suite...

Jeudi, avril 5 2018

HEROS

« Malheur aux peuples qui ont besoin de héros » écrivait B.Brecht au lendemain de la deuxième guerre mondiale. Il savait ce que le mot « guerre » voulait dire. Il ne visait pas en effet le héros en tant que tel, mais le fait que la société ou l’humanité en ait besoin, car ce besoin ne se fait ressentir que lorsque le danger guette et que l’avenir s’assombrit.

Lire la suite...

Vendredi, mars 23 2018

L’ARGENT DE POCHE DE LA CULTURE

Voilà lancé ce que la Ministre de la culture appelle « le chantier culturel du Quinquennat », soit, la promesse d’Emmanuel Macron d’offrir à tout jeune de 18 ans un crédit de 500€ pour accéder à l’offre culturelle (théâtre, musique, musées etc…) via une application téléphonique qui semble encore un peu délicate à mettre en œuvre. On se doute cependant que nombre d’entre eux préféreront aller écouter un concert rock ou rap que d’aller dans une salle d’art et essai ou un théâtre d’avant-garde, et si on leur paye le billet, d’autant plus, mais si c’est « le chantier du Quinquennat, alors !...

Lire la suite...

Samedi, mars 10 2018

LA VIE DES LIVRES

Le salon du livre qui va s’ouvrir dans quelques jours à Paris ramène notre attention sur le sujet de la naissance, de la vie et de la mort des livres. On peut certes considérer ces objets comme périssables par nature mais comme ce sont aussi des « auxiliaires de vie » on ne peut faire comme s’ils n’avaient pas une existence propre. Chacun sait bien que derrière un livre il y a une expérience humaine que l’auteur cherche à communiquer à ses semblables et il n’est que de voir le nombre de ceux qui s’éditent et s’achètent chaque année pour se convaincre que ce dialogue est toujours une part essentielle de notre culture, même s’il tend peu à peu à être supplanté par l’image ou le Twitt, cette forme moderne du grognement préhistorique. Mais que deviennent ces livres une fois lus, ou posés sur une étagère sans l’être ?

Lire la suite...

Dimanche, février 25 2018

L'HOMME GÉNÉRATIONNEL

Voilà une expression toute faite qui revient souvent dans la conversation : « c’est une affaire de génération » : les comportements sociaux, la compréhension des choses, le jugement des mœurs, tout le monde sait cela est affaire de génération..

Lire la suite...

Dimanche, février 11 2018

POUR UN BOUQUET DE TULIPES

tulipes.jpegUn événement somme toute assez mineur, le « cadeau » du plasticien américain Jeff Koons (bien connu pour ses sculptures en métal qui évoquent la matière plastique et les ballons de foire des enfants noués en forme d’animaux) veut offrir à la ville de Paris un bouquet de tulipes géant à dresser sur l’esplanade des droits de l’homme au Trocadéro . Les motifs en sont généreux : la symbolique des fleurs contre les attentats de Paris et le cadeau en retour de cette statue de la liberté offerte par le français Bartholdi à New-York en sont comme le symbole du don rendu.

Lire la suite...

Dimanche, janvier 28 2018

CULTURE ET ART CULINAIRE

Tout ou presque a été dit après la mort du grand cuisinier étoilé Paul Bocuse, le plus souvent sur le registre laudatif, tout ou presque mais ce qui retiendra notre attention surtout, c’est le fait qu’après avoir fait sortir la cuisine de l’ombre au sens propre et figuré, après avoir imposé la figure du « Chef » allure et costume, il en a comme aucun autre imposé le modèle jusqu’à être reconnu meilleur cuisinier du monde, précurseur d’une nouvelle cuisine, art dans lequel s’illustreront de très grands cuisiniers, Michel Guérard par exemple pour rester dans la même génération de chefs trois étoiles de notre région. (il y en a près d’une trentaine en France selon le guide Michelin).

Lire la suite...

Dimanche, janvier 14 2018

DIS PAPA, C’ÉTAIT COMMENT LE CINÉMA AVANT ?

Comme chaque année, les chiffres de fréquentation du cinéma viennent de tomber. Il s’établissent à un peu plus de 209 millions d’entrées en 2017, légèrement en retrait de l’année précédente (213 millions)mais le 3° chiffre de la décennie tout de même. On peut s’en féliciter, mais jusqu'à quand ?

Lire la suite...

Vendredi, décembre 22 2017

UNE NOUVELLE POLITIQUE CULTURELLE ?

Il aura fallu six mois à la nouvelle ministre avant d’exposer les priorités de sa politique culturelle. Gageons qu’il en faudra un peu plus pour en voir les résultats. Car c’est à chaque fois le même exercice, un nouveau ministre arrive, il s’informe, vérifie ou découvre et propose des priorités. Combien en a-t-on vu ainsi à ce poste où à part Malraux et Lang, les ministre ne restaient pas plus longtemps qu’un préfet dans son département : deux à trois ans en moyenne. Espérons que Mme Nyssen aura un temps plus long pour appliquer ses priorités, car là comme ailleurs, la politique n’est pas qu’un art d’annonce mais bien d’exécution. Accordons à l’actuel président et donc à ses ministres, que jusqu’ici cela semble être le cas.

Lire la suite...

Lundi, décembre 11 2017

UN BESOIN DE FERVEUR

Tous ceux qui ont assisté, de loin pour la plupart, à la cérémonie des obsèques de Johnny Halliday, n’ont pu qu’être frappés par cet élan soudain de ferveur collective pour un chanteur, qui certes avait ses fans et s’était peu à peu inscrit dans l’imaginaire des français mais qui était loin d’en fédérer les valeurs et les croyances. Car s’il est indéniable qu’une bonne partie de la population, celle du « Baby Boom » essentiellement, se retrouvait dans « l’idole des Jeunes » des années soixante, et si c’était elle qu’on trouvait en nombre dans les concerts de Johnny Halliday : Jeans, cuir, éventuellement chaînes, bracelets et casques de moto mais surtout barbe et cheveux blancs, une grande partie de la population elle, restait indifférente à cet engouement.

Lire la suite...

- page 1 de 13