LE MALAISE DE LA CULTURE

malaise.jpg« Malaise dans la culture » revisite l’histoire des politiques culturelles publiques en France depuis l’époque du « Front populaire », s’attarde sur le « moment » fondateur de la création d’un Ministère de la Culture au temps d’André Malraux, examine l’enjeu de la démocratisation culturelle, ses difficultés et ses obstacles qui aboutissent à ce qu’on désigne aujourd’hui comme « l’échec de la démocratisation ».

L’auteur décrit les changements qui ont affecté le domaine culturel ainsi que l’attitude des nouveaux usagers de biens culturels soudain plus accessibles et analyse les changements dans les comportements culturels qui en découlent. Face à ces mutations de l’environnement, il décrit un État « encombré » qui a empilé les priorités successives et doit faire face aujourd’hui à une situation bloquée par absence de financements nouveaux. Il analyse une situation sur laquelle pèse la crise des intermittents du spectacle, observe le déclin de la politique culturelle à l’étranger et la difficulté qu’éprouve notre pays à « promotionner » ses artistes au-delà des frontières et sur la scène internationale. Enfin il invite à nommer ce « malaise » pour l’identifier, il invite à changer de discours et esquisse quelques pistes pour « sauver la culture » en lui redonnant une visibilité et une ambition renouvelée au prix d’une sérieuse remise en question de ses présupposés. Ce livre roboratif fera peut-être grincer quelques dents, mais il est dans le contexte actuel d’une actualité nécessaire dans un pays qui a fait de la culture un enjeu national identitaire ? (PRIX E.THOREL 2008 DE L'ACADÉMIE DES SCIENCES MORALES ET POLITIQUES)